Aslim Taslam

 

- N°82 Décembre 2009 -

Sommaire | Archives | Le mag

Famille

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Conseils pratiques pour élever de jeunes enfants

 

Les parents d’enfants en bas âge (âge préscolaire) devraient avoir peu d’exigences en terme de comportement et d’acquisition de connaissances dus aux limitations cognitives de cet âge. Ceci ne signifie pas que les enfants doivent courir dans tous les sens et faire ce que bon leur semble ; ils ont toujours besoin d’un cadre défini et de limites. Cela signifie qu’il faut faire prendre soin des méthodes employées pour élever les enfants et des valeurs qui sont leur inculquées dès le début. Il est intéressant de noter que le terme tarbiyah en arabe, qui est souvent employé dans le sens d’enseigner ou former, se rapporte généralement à la croissance, à l’augmentation, à l’alimentation et à la culture. Ceci se rapporte aux aspects physiques, intellectuels, émotionnels, psychologiques, et spirituels d’un individu. En parlant de croissance et culture, ceci implique que quelque chose a été déjà semé ou est déjà présent (fitrah naturelle). Tarbiyah fait donc référence aux diverses méthodes employées pour s’occuper d’un enfant jusqu’à ce que lui ou elle devienne responsable et agisse dans la soumission complète à Allah, soubhanah wa ta’ala. Les suggestions suivantes sont des techniques qui peuvent être employées pour l’éducation lors de la petite enfance.

 

Jouer, jouer, jouer

Pendant cette période de la vie, l’emphase devrait être faite sur le jeu, puisque c’est le moyen par lequel il comprend le monde autour de lui. Le jeu feint ou imaginaire est le type de jeu le plus commun pendant cette phase et il influe directement le développement cognitif, social et psychologique. Les enfants imiteront souvent le comportement des adultes ou d’autres enfants autour d’eux dans leur jeu, c’est leur manière de se préparer à leurs rôles particuliers dans la vie. Les filles imiteront le plus souvent leur mère et les garçons suivront les traces de leur père. Vous verrez des filles jouer avec des poupées, les habiller et les nourrir et des garçons dans des types de jeu plus physiques et plus rudes. Ces rôles typés se développent à un âge jeune et font naturellement partie du plan d’Allah pour la différentiation des responsabilités des hommes et des femmes. Ceux-ci et d’autres types de jeu devraient être encouragés et stimulés pour les enfants en bas âge.

(JPEG)

Prévenir

L’expression « Mieux vaut prévenir que guérir » est vraie non seulement dans le domaine médical, mais également en psychologie. Il y a beaucoup de mesures que les parents peuvent prendre pour prévenir le mauvais comportement et pour éviter la rupture que ceci peut causer dans la famille. Tout d’abord, les enfants ont besoin de prévisibilité, de structure et de directives parce que ceci leur donne une sensation de sécurité et le sentiment qu’il y a ordre dans le monde. Quand ce cadre est présent ils ont moins tendance à se sentir anxieux ou stressé, ce qui en retour, diminuera la probabilité d’un comportement inadéquat. Les enfants agiront parfois de façon chaotique s’ils sont dans un environnement chaotique. Ensuite, la raison la plus commune d’une mauvaise conduite est probablement pour gagner l’attention d’un parent ou d’autres adultes. Une caractéristique propre de l’être humain est le besoin de contact, d’approbation et d’attention sociale, présent dès la naissance. Quand les parents répondent à ce besoin de façon adéquate, l’enfant se sentira en sécurité et sera plus apte à s’engager dans le jeu solitaire. Si un enfant ne peut pas obtenir l’attention par le comportement positif, il peut utiliser le comportement négatif à cette fin. Les parents peuvent satisfaire ce besoin en passant du temps de qualité avec leur enfant (par exemple, parler, jouer, lire, apprécier la nature et plus encore). La qualité est souvent plus importante que la quantité.

Récompenser le comportement positif

Le concept de récompense et de punition fait partie intégrante de l’ ’Aqidah islamique car il y a des conséquences naturelles pour chacune de nos actions. Cette même sagesse peut être appliquée pour l’éducation.

Le messager d’Allah saws a dit qu’Allah, soubhanah wa ta’ala, dit : « Allah a écrit les bonnes actions et les mauvaises. Alors Il l’expliqua [en disant que] celui qui a l’intention de faire une bonne action, et qu’il ne l’a pas faite, Allah lui inscrit auprès de Lui comme une pleine bonne action, mais s’il a l’intention de faire une bonne action, et qu’il l’a fait, Allah lui écrit auprès de Lui comme dix bonnes actions et sept cents fois plus, ou plus encore. Mais s’il a l’intention de faire une mauvaise action et ne l’a pas faite, Allah lui écrit auprès de Lui comme une bonne action pleine. Mais s’il a l’intention de faire une mauvaise action et l’a faite, Dieu lui inscrit comme une seule mauvaise action. » (Rapporté par Bukhâri et Muslim).

On peut voir dans ce Hadith Qudsi la miséricorde d’Allah et ceci devrait être aussi bien reflété dans les méthodes éducatives des parents. Les récompenses sont efficaces en augmentant non seulement l’occurrence du comportement positif, mais également en diminuant le comportement négatif et en augmentant la confiance en lui-même de l’enfant. Les récompenses les plus efficaces pour des enfants sont les plus faciles à donner, telles que : l’éloge, l’encouragement, les étreintes, le remerciement, etc.

Ignorer le mauvais comportement

La plupart des comportements inappropriés des enfants en bas âge peuvent simplement être ignorés ou négligés. Le Prophète saws est notre meilleur exemple à cet égard. Anas ibn Malik a dit : « Le Messager d’Allah saws avait la meilleure disposition parmi les gens. Un jour il m’envoya faire une course et je dis : « Par Allah, je n’irai pas. » mais il était dans mon esprit que je ferai ce que le messager d’Allah m’avait commandé. Je partis jusqu’à ce que je rencontre des enfants jouant dans la rue. Le Messager d’Allah saws arriva alors et m’a attrapa par derrière par l’arrière de mon cou. Alors que je le regardais, je le trouvas avec le sourire et il dit : « Unays (surnom d’Anas), es-tu allé où je t’ai demandé d’aller ? » Je dit : « Ô messager d’Allah, oui j’y vais. » Anas a ajouté : « Je l’ai servi pendant neuf années, mais je ne me rappelle pas qu’il m’ait jamais dit quelque chose au sujet de ce que j’ai fait, pourquoi j’ai fait cela, ou au sujet de quelque chose j’avais négligé, pourquoi je n’avais pas fait cela. » (Muslim).

Nous pouvons comparer ceci à la façon dont nous réagissons ou agissons avec nos propres enfants. Pour les enfants en bas âge en particulier, il est vraiment contre-productif de réprimander, interroger quand ils ne comprennent pas eux-mêmes vraiment pourquoi ils ont agi d’une certaine manière. Ignorer simplement le comportement peut être la réponse la plus appropriée. Une autre technique est de réorienter l’enfant vers autre chose pour détourner l’attention de ce qui est indésirable.

Il est important de réaliser que, dans ces orientations, il y a autant de façons de faire qu’il y a de parents. Les parents doivent prendre en compte la personnalité, les aptitudes et les cadeaux uniques de chaque enfant lorsqu’ils décident d’une approche particulière. Ce qui peut fonctionner avec un enfant peut ne pas nécessairement être efficace avec d’autres. Il est également impératif de se rappeler que nos enfants sont l’un des plus grands tests qu’Allah, soubhanah wa ta’ala, nous donne et nous devons lui demander continuellement aide et conseils pour nous-mêmes et nos enfants. C’est le moyen le plus efficace et le plus puissant dans l’éducation.

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi. Alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »
Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 186

 

Dr Aisha Hamdan, Professeur Assistant à l’Université de Sharjah (UAE)


Source : Magazine Al Jumu’ah

 

Leila R.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Famille

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam