Aslim Taslam

 

- N°83 Février 2010 -

Sommaire | Archives | Le mag

Famille

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Aborder les règles avec sa fille

 

Et si on réglait la question ?

 

« Dis ummî, pourquoi tu ne pries pas » ?

« Ma chérie, Dieu Exalté et Magnifié a créé la femme différente de l’homme.

Sa forme (physionomie) est différente et son rythme biologique l’est aussi.

Tu constateras que la femme porte des bébés et qu’elle allaite avec sa poitrine qui lui sert de biberon naturel par la Puissance d’Allah. Et bien sache que c’est toute jeune que tu peux déjà savoir si tu vivras ces moments ou non. »

« Ah bon je peux le savoir moi, maintenant ? »

« Toi, pas encore, bientôt insha’a’Llâh, grâce à ce qu’on appelle les règles ».

« C’est quoi les règles ummî ? »

« Patience, j’y arrive... Je vais tout te raconter ! Un jour en rentrant de l’école, je devais avoir tout juste 13 ans, je suis allée aux toilettes et j’ai vu du sang couler ! J’ai eu un peu peur mais je me suis souvenue que ma sœur avait vécu la même chose, donc j’étais rassurée. En fait, cet écoulement de sang n’est pas une maladie, au contraire, c’est tout simplement ce qu’on appelle les règles et c’est un signe qui exprime à quel point on a grandi et que notre système reproducteur est prêt ! »

« C’est quoi le système reproducteur ? »

« Hum... j’y reviendrai un peu plus tard insha’a’Llâh. Ma maman m’avait donc expliqué qu’on pouvait les avoir à l’âge de 10 ans, mais en général c’est plutôt vers 13 ans que les règles arrivent. Certaines jeunes filles ne les ont pas avant 16 ans, soit parce que dans la famille c’est un peu comme ça (donc héréditaire) ou alors pour d’autres raisons comme un sport intensif, etc. »

« Ummî, ça reste longtemps les règles ? »

« Oui et non, ça va dépendre de ton corps ; elles apparaissent une seule fois dans le mois et dure quelques jours. Il y a des femmes qui on leur règles une semaine, d’autres trois jours, il y en a qui ne saigne pas beaucoup et d’autres qui saignent abondamment. »

« Mais ummî, c’est quoi au juste ce sang, pourquoi il coule de notre corps ? »

« Comme je te l’ai dis tout à l’heure le corps de la femme est différent de celui de l’homme. Allah a voulu que nous portions des bébés. Et c’est le fameux système reproducteur qui s’occupe de ça. Chaque mois la muqueuse utérine se prépare à recevoir un oeuf fécondé et se rempli de sang à cet effet. Si aucun oeuf n’est fécondé, alors rien ne vient se loger dans l’utérus qui va donc autodétruire sa préparation : la muqueuse se désagrège, le sang sort de notre corps, il est évacué. Par contre si un oeuf est fécondé, il descend par les trompes qui relient les ovaires à l’utérus et il vient se loger dans la muqueuse utérine : c’est la nidation. A ce moment-là cette muqueuse loin de se détruire va nourrir l’oeuf qui va devenir un embryon puis un foetus puis un bébé. »

« C’est comme ça que tu sais quand tu attends un bébé, tu ne saignes plus ? »

« Exactement, masha’a’Llâh tu as tout compris ! »

« Baraka’Llâhu fiki ummî »

« Wa fiki baraka’Llâh ma chérie. Il y a encore des tas de points à soulever, mais nous en parlerons au fur et à mesure insha’a’Llâh. »

Pour le moment, la question est réglée !


 

Fatima Zahra T.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Famille

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam