Aslim Taslam

 

- N°13 Janvier 2002 -- N°50 Février 2007 -

Sommaire | Archives | Le mag

Santé

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Les polycaries du jeune enfant
Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Chez l’enfant, si les polycaries sont découvertes à un stade tardif par le chirurgien-dentiste, celui-ci n’aura pas d’autre choix que d’extraire les dents irrécupérables. Les quelques conseils qui suivent devraient garantir à votre enfant une bonne santé bucco-dentaire. Dans la liste qui suit, si vous identifiez quelque chose qui vous concerne, supprimez-le !

N’hésitez pas à poser des questions à votre pédiatre et à amener votre enfant chez le dentiste, cela même avant l’âge de 1 an, afin qu’il vous prodigue des conseils en matière d’hygiène bucco-dentaire et pour un suivi régulier de sa dentition.

 

image 100 x 90 (JPEG)

image 100 x 123 (JPEG) Le biberon à l’endormissement

Le sucre reste collé sur les incisives supérieures. Comme la salivation est moins importante la nuit, ce sucre n’est pas bien éliminé. Il faut supprimer le biberon sucré la nuit. Non seulement, on prévient la formation de caries de ce fait mais en plus, l’enfant ne se réveille plus la nuit par hypoglycémie.




image 100 x 81 (JPEG) La tétine sucrée

Il arrive souvent que les mamans imbibent la tétine de sucre ou de miel. La succion calme l’enfant et évite les pleurs mais les dégâts au niveau de sa dentition sont importants !

Le biberon calmant à volonté

Le biberon de nos jours est pratiquement laissé en permanence à l’enfant ; du fait qu’ils soient en plastique, ils présentent en effet moins de risques que les biberons d’antan en verre. Le biberon grenadine ou menthe, le biberon lait sucré aussi sont à proscrire. Avec le biberon Coca (eh oui, ça existe !), l’effet est plus grave encore car les sodas de ce type contiennent non seulement du sucre, mais aussi des acides et de la caféine.
Cette habitude est aussi à proscrire pour des raisons psychologiques. On console l’enfant par la succion et la consommation de produits sucrés. Plus tard, devenu adulte, le rapport à l’alimentation est perturbé avec des cas de boulimies (réconfort par la nourriture dans les situations difficiles). Il faudrait veiller à résoudre directement les problèmes rencontrés par le soutien, l’écoute, le jeu, etc..

L’allaitement à la demande

Le lait maternel contient du lactose qui est un également un produit sucré. L’allaitement systématique n’est pas recommandé. De plus, avec un apport nutritif pratiquement ininterrompu, l’estomac de l’enfant travaille toute la journée. Ceci a des conséquences au niveau de l’organisme, en particulier au niveau du système digestif.

La prise de médicaments sucrés

La très grande majorité des sirops pédiatriques sont sucrés ! Sur 100 médicaments pédiatriques les plus prescrits, 85 sont cariogènes. Un sirop peut contenir entre 30 et 70% de saccharose (pour le goût, la conservation, ...) Les enfants traités réunissent toutes les conditions pour développer des caries :

-  Un apport fréquent et régulier de médicaments cariogènes (3 à 4 fois par jour)
-  Dernière prise le soir au coucher sans brossage des dents
-  Même l’enfant qui ne présente pas de pathologie grave a un nombre de prises par an non négligeable (entre les rhumes, les otites, etc ...). Est-il utile de préciser que la consommation de médicaments en France est la plus importante d’Europe ?

En résumé, quelques conseils :

-  Ne pas coucher bébé avec son biberon. Le liquide restera dans la bouche du bébé pendant son sommeil et favorisera la carie.
-  Ne pas laisser l’enfant passer la journée à se promener ou à s’asseoir avec son biberon.
-  Brosser les dents du bébé à l’aide d’une brosse à dent de bébé très souple.
-  Ne pas utiliser de dentifrice pour les enfants de moins de trois ans, car ils l’avaleront. N’utiliser qu’une petite quantité (de la grosseur d’un pois environ) pour les enfants plus âgés.
-  Ne pas donner de collations collantes ou sucrées.
-  Prendre rendez-vous avec le dentiste lorsque l’enfant a environ un an, puis tous les six mois par la suite.
-  Brosser les dents de l’enfant deux fois par jour. Le brossage le plus important a lieu avant le coucher.

image 100 x 80 (JPEG)

Un petit jeu sympa à faire avec votre enfant sur le net :
http://www.medisite.fr/prevention/dentaire/medikid/index.html

Nadia S.


 


 Autres articles dans la rubrique Santé

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam