Aslim Taslam

 

Sommaire | Archives | Le mag

Le Livre

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Le phénomène de la faiblesse de la foi (2/3)
Livre du Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 

 

Deuxièmement : les raisons de la foi faible

Certes, la faiblesse de la foi est due à plusieurs raisons, et certaines sont communes aux membres du corps comme le fait de commettre des péchés et la préoccupation par la vie terrestre ; ce qui suit est une énumération de certaines raisons en complément à ce qui a été stipulé auparavant :

1 - l’éloignement de l’atmosphère de la foi pendant une longue durée, et cela est une cause de la baisse de la foi en l’âme ; ALLAH, soit-Il exalté et élevé dit :

« Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient lors de l’évocation d’ALLAH et pour ce qui a été révélé comme vérité et qu’ils ne soient pas comme ceux à qui il a été donné un Livre avant eux ; Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s’endurcirent et beaucoup d’entres eux étaient des pervers »
Sourate 57, Al Hadid (Le fer), verset 16

Ce saint verset démontre qu’une longue période passée loin de l’atmosphère de la foi est une raison de la faiblesse de la foi dans le cœur, prenons un exemple : Une personne qui s’éloigne de ses frères en ALLAH pour une longue durée en raison d’un voyage ou d’un travail ou de quelque chose de semblable à cela, elle perd l’atmosphère de la foi, sous l’ombre de laquelle elle jouissait et elle puisait la force de son cœur ; le musulman est faible tout seul et fort avec ses frères ; Al-Hassan Al-Basri, qu’ALLAH lui fasse miséricorde, a dit : "nos frères sont plus chers pour nous que nos familles ; nos familles nous font rappeler la vie terrestre et nos frères nous font rappeler l’au-delà" ; cet éloignement, s’il se prolonge entraîne une solitude qui se transforme après un moment en une fuite de l’atmosphère de la foi et à la suite de cela, le cœur s’endurcit et s’assombrit et la lumière de la foi qui est en lui s’éteint ; Cela fait partie de ce qui explique les rechutes de certaines personnes pendant les vacances durant lesquelles ils voyagent, ou à la suite d’une mutation pour un travail ou pour des études.

2 - L’éloignement d’un modèle à suivre ; la personne qui se forme entre les mains d’une personne pieuse bénéficie de la science utile, des bonnes actions et d’une foi forte ; elle est constamment avec elle et elle suit son exemple dans ce qu’elle possède comme science, comportement et vertus ; si elle vient à s’éloigner d’elle un instant, l’élève ressent une dureté dans son cœur et c’est pour cela, que lorsque le Prophète d’ALLAH, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, mourut et qu’il fut enterré, les compagnons dirent : "nous n’arrivions pas à reconnaître nos cœurs", ils furent atteints d’une mélancolie, car l’éducateur, l’enseignant et l’exemple à suivre, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, mourut ; Ils ont été décrits dans certaines sources (comme étant un troupeau de moutons dans la nuit très pluvieuse) mais, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, il laissa parmi ceux qui restèrent derrière lui des montagnes ; Chacun d’eux était capable de prendre en main le khalifat, ils devinrent des exemples à suivre pour les autres ; tandis qu’aujourd’hui, les musulmans ont un besoin urgent d’un modèle à suivre qui soit près d’eux.

3 - parmi les raisons (de la faiblesse de la foi) figure l’éloignement de l’acquisition de la loi islamique et l’éloignement des livres des anciens et ceux qui sont relatifs à la foi et avec lesquels revit le cœur ; il y a là des types de livres par lesquels le lecteur sent que la foi dans son cœur est revivifiée et qu’ils activent les impulsions latentes de la foi qui sont en lui-même ; à la tête de ces livres, il y a le livre d’ALLAH, l’Elevé, les livres des hadiths puis les livres des savants qui sont excellents dans ce qui est relatif aux cœurs, aux sermons et qui savent bien exposer le dogme d’une manière qui revivifie le cœur, comme les livres de l’érudit Ibn Al-Quaïm, Ibn Rajab et d’autres encore ; le fait de s’éloigner de ces tels livres et d’être plonger uniquement dans la lecture des livres intellectuels par exemple, dans les livres relatifs à des jugements dépourvus d’arguments, dans les livres linguistiques ou les livres des principes d’une science, fait partie des choses qui causent parfois l’endurcissement du cœur ; cela n’est pas blâmable pour les livres linguistiques ou les livres des principes d’une science et ceux qui leurs sont semblables, mais ceci est un rappel pour celui qui s’est détourné des livres des commentaires du Coran et des hadiths ; C’est à peine si on le voit les lire alors que ce sont eux les livres qui lient les cœurs à ALLAH, Puissant et Grand ; Lorsque l’on lit dans les deux authentiques (par exemple), on sent que l’on vit dans l’atmosphère des premières époques avec le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue et avec les compagnons ; tu t’exposes aux gratifications de la foi par leur manière de vivre, leurs vies et les événements qui ont eu lieu à leur époque : (un poète a dit) :

Les savants des hadiths sont les proches du Prophète même s’ils n’étaient pas avec lui mais ils étaient avec son souffle.

Les effets de cette raison - qui est l’éloignement des livres relatifs à la foi - apparaissent clairement sur ceux qui suivent des études qui n’ont aucun lien avec l’Islam comme la philosophie, la psychologie, la sociologie et d’autres sujets qui ont été façonnés en dehors de l’Islam ; cela en est de même pour celui qui est passionné par la lecture des histoires imaginaires, des histoires d’amour et d’érotisme ; il en est ainsi également pour les passionnés des informations qui n’ont aucune importance et qui se trouvent dans les journaux, dans les revues, dans les mémoires et autres, et qui donnent de l’importance à ces choses et qui les suivent constamment.

4 - la présence du musulman dans un milieu qui abonde de péchés ; celui-ci se vante d’un péché qu’il a commis, un autre fredonne l’air d’une chanson et ses paroles, un troisième fume, un quatrième ouvre une revue débauchée, un cinquième a la langue facile à maudire, à insulter, à injurier etc..tandis que les "on-dit", la médisance, le dénigrement et les informations concernant les compétitions sont un nombre incalculable du fait de leur quantité.

Certains milieux ne se remémorent que la vie terrestre comme cela est le cas, aujourd’hui, dans beaucoup d’assemblées et de bureaux ; leurs conversations portent sur le commerce, l’emploi, l’argent, les investissements, les problèmes du travail, les augmentations, les promotions, les mandats et d’autres conversations encore qui occupent la première place des préoccupations de beaucoup de personnes et de leurs discussions. Tandis que les foyers, là où se trouvent les calamités et les choses désapprouvées devant lesquelles le musulman tombe des nues et qui lui fendent le cœur - il ne vaut mieux pas en parler - ; les chansons débauchées, les films dépravés, la mixité interdite et autres, sont certaines des choses avec lesquelles les foyers des musulmans sont remplis ; dans de tels milieux, les cœurs sont atteints par la maladie et deviennent, sans aucun doute, durs.

5 - le fait d’être plonger par l’occupation de la vie terrestre à tel point que le cœur devient un adorateur de celle-ci, et le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, dit :
تعس عبد الدينار ، وعبد الدرهم
"Que périsse l’adorateur du dinar et l’adorateur du dirham", rapporté par Al-Boukhari sous le numéro 2730 ; il dit, qu’ALLAH prie sur lui et le salue :
إنما يكفي أحدكم ما كان في الدنيا مثل زاد الراكب
"L’équivalent des provisions du voyageur suffissent à l’un d’entre vous le temps qu’il est sur terre", rapporté par At-Tabrani dans Al-Kabir 4/78 et il figure dans Sahih Al-Jami 2384 ; c’est-à-dire le peu de chose qui lui permet d’atteindre son but. Ce phénomène est clair à notre époque où la convoitise matérielle et l’avidité du surplus des vanités de la vie terrestre sont devenus généraux et les gens en sont arrivés à courir derrière le commerce, l’industrie et les participations ; cela n’est qu’une confirmation de ce dont nous a informés le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, (qui a dit ) :
إن الله عز وجل قال : إنا أنزلنا المال لإقام الصلاة وإيتاء الزكاة ولو كان لابن آدم واد لأحب أن يكون إليه ثان ولو كان له واديان لأحب أن يكون إليهما ثالث ، ولا يملأ جوف ابن آدم إلا التراب ثم يتوب الله على من تاب
"ALLAH, Puissant et Grand a dit : "Nous avons fait descendre les biens afin que soit célébrée la priére et que l’aumône légale soit donnée ; si l’enfant d’Adam avait un fleuve, il aimerait en avoir un deuxième, et s’il avait deux fleuves, il aimerait en avoir un troisième ; seule la terre peut remplir le ventre de l’enfant d’Adam et ALLAH accepte le repentir de celui qui se repend", rapporté par Ahmed 5/219 et il figure dans Sahih Al-Jami 1781.

6 - parmi les causes également, il y a le fait de se préoccuper des biens, de l’épouse et des enfants, ALLAH, Puissant et Grand dit :

« Et sachez que vos biens et vos enfants ne sont qu’une épreuve »
Sourate 8, Al Enfal (Le butin), verset 28

ALLAH, Puissant et Grand dit :

« On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent comme les femmes, les enfants, les trésors thésaurisés d’or et d’argent, les chevaux marqués, le bétail et l’agriculture ; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’ALLAH qu’il y a le bon retour »
Sourate 3, Al ’Imran, verset 14

Ce verset signifie que l’amour des choses, et en premier lieu celui des femmes et des enfants, s’il devance l’obéissance d’ALLAH et de Son Prophète, rend la personne ainsi, blâmable et condamnable, mais si l’amour de ces choses est d’un point de vue législatif aidant à l’obéissance d’ALLAH, la personne qui est ainsi est louable ; certes, le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, a dit :
حبب إليّ من الدنيا النساء والطيب وجعل قرة عيني في الصلاة
"Parmi les choses de la vie terrestre que j’aime, il y a les femmes et les parfums, et la prière est ma consolation", rapporté par Ahmed 3/128 et il figure dans Sahih Al-Jami 3124. Beaucoup de gens courent derrière l’épouse se dirigeant vers les interdits et ils courent derrière les enfants se détournant de l’obéissance d’ALLAH ; le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, a dit :
الولد محزنة مجبنة مجهلة مبخلة
"L’enfant est un sujet de tristesse, il rend lâche, il porte à la sottise et à l’avarice", rapporté par At-Tabrani dans Al-Kabir 24/241 et il figure dans Sahih Al-Jami 1990 ; Son propos : "(il porte à) l’avarice " signifie que si l’individu veut donner une aumône pour la cause d’ALLAH, satan lui fait rappeler ses enfants, et il se dit à lui-même : "Mes enfants ont plus de droit sur cet argent, je leur laisse, ils en auront besoin après moi", il se montre donc avare envers le don pour la cause d’ALLAH ; Son propos : "il rend lâche" signifie que si l’individu veut combattre pour la cause d’ALLAH, satan vient vers lui et lui dit : "tu vas te faire tuer, tu vas mourir et tes enfants vont périr et devenir des orphelins", il abandonne donc le combat pour la cause d’ALLAH ; et son propos : "il porte à la sottise" signifie qu’il détourne le père de l’enseignement (religieux), de l’effort à l’acquérir, de la participation aux assemblées instructives et de la lecture des livres ; son propos : "Un sujet de tristesse" signifie que s’il tombe malade, il éprouve de la peine pour lui, et si l’enfant demande quelque chose que le père ne peut lui fournir, le père est peiné, et s’il grandit et désobéit à ses parents cela sera la peine constante et le souci prescrit.

Mais cela ne signifie ni abandonner l’épouse et l’enfantement, ni abandonner l’éducation des enfants, mais ceci est une mise en garde contre le fait de se préoccuper d’eux par l’illicite. Quant à l’envoûtement de l’argent, le Prophète, qu’ALLAH prie sur Lui et le salue, dit :
إن لكل أمة فتنة ، وفتنة أمتي المال
"Chaque communauté a un envoûtement et l’envoûtement de ma communauté, c’est l’argent" rapporté par At-Tirmidy 2336 et il figure dans Sahih Al-Jami 2148 ; la convoitise de l’argent est plus mauvaise pour la religion que le loup qui domine une étable de moutons, et cela est la signification des propos du Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue :
ما ذئبان جائعان أرسلا في غنم بأفسد لها من حرص المرء على المال والشرف لدينه
"Deux loups affamés qui ont été lâchés sur des moutons ne sont pas plus dangereux que ne l’est la convoitise de l’argent et de la dignité par un individu pour sa religion" rapporté par At-Tirmidy sous le numéro 2376 et il figure dans Sahih Al-Jami 5620 ; c’est pour cela que le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, a incité à prendre la quantité suffisante sans une exagération qui détournerait de l’invocation d’ALLAH : le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, a dit :
إنما يكفيك من جمع المال خادم ومركب في سبيل الله
"Parmi l’amassement des biens, un servant et une monture pour la cause d’ALLAH te suffisent" rapporté par Ahmed 5/290 et il figure dans Sahih Al-Jami 2386. Le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, a menacé ceux qui amassent les biens en grande quantité exceptés ceux qui donnent des aumônes, il a dit :
ويل للمكثرين إلا من قال بالمال هكذا وهكذا وهكذا أربع عن يمينه وعن شماله ومن قدامه ومن ورائه
"Malheur à ceux qui amassent en grande quantité, exceptés ceux qui font avec leurs biens "comme ceci et comme cela", ils le dépensent à leurs droites et à leurs gauches, devant eux et derrière eux" rapporté par Ibn Majah sous le numéro 4129 et il figure dans Sahih Al-Jami 7137 c’est-à-dire dans les différentes catégories des aumônes et œuvres pies.

7- La longue espérance ALLAH l’Elevé a dit :

« Laisse les manger, jouir et être distraits par l’espoir car bientôt ils sauront »
Sourate 15, Al Hijr, verset 3

Ali, qu’ALLAH l’agrée, a dit : "la chose que je crains le plus pour vous, c’est le fait de suivre les passions et la longue espérance ; quant à la poursuite des passions, elle détourne de la vérité et quant à la longue espérance elle fait oublier l’au-delà" Fath Al-Bari 11/236.

Il a été cité parmi les dires mémorables : "quatre choses font parties du malheur : le dessèchement de l’œil, la dureté du cœur, la longue espérance, et la convoitise de la vie terrestre", et il résulte de la longue espérance, la paresse dans les actes d’obéissances, l’ajournement, le désir de la vie terrestre, l’oubli de l’au-delà et une dureté dans le cœur, car sa tendresse et sa sérénité sont dues au rappel de la mort, de la tombe, de la récompense, du châtiment et des effrois du Jour de la Résurrection comme l’a stipulé ALLAH l’Elevé :

« Ils trouvèrent le temps assez long et leurs coeurs s’endurcirent »
Sourate 57, Al Hadid (Le fer), verset 16

Et il a été dit : "Celui qui écourte son espérance, diminue ses soucis et illumine son cœur car s’il évoque la mort, il fera des efforts dans les actes pies ..", Al-Fath 11/237.

8 - Parmi les raisons de la faiblesse de la foi et de la dureté du cœur, il y a l’excès dans la nourriture, dans la boisson, dans le sommeil, dans la veillée, dans les paroles et les réunions ; manger beaucoup entraîne la stupidité de l’esprit, la lourdeur du corps pour les actes d’obéissances du Miséricordieux et alimente en l’individu les voies de satan ; il a été dit : "celui qui mange beaucoup boit beaucoup, dort beaucoup et perd beaucoup de récompenses" ; l’excès dans les paroles endurcit le cœur et l’excès dans les réunions avec les gens empêche la personne de faire un examen de conscience, de s’isoler avec lui-même et l’empêche de porter un regard sur le maniement de son âme ; Rire beaucoup met fin à la substance vitale de la vie du cœur qui meurt ; le Prophète, qu’ALLAH prie sur lui et le salue, dit dans le hadith authentique :
لا تكثروا الضحك فإن كثرة الضحك تميت القلب
"Ne riez pas beaucoup, car rire beaucoup fait mourir le cœur ", rapporté par Ibn Majah 4193 et il figure dans Sahih Al-Jami ; il y a également le fait que le temps qui n’est pas rempli par les actes d’obéissances à ALLAH, L’Elevé, donne lieu à un cœur dur que les réprimandes Coraniques et les sermons relatifs à la foi ne sont d’aucune utilité. Les raisons de la faiblesse de la foie sont nombreuses et on ne peut les dénombrer, mais on peut être orienté par ce qui a été cité vers ce qui ne l’a pas été ; celui qui est raisonnable distingue cela de lui-même ; nous demandons à ALLAH de purifier nos cœurs et de nous protéger des méfaits de nos âmes.


Suite : Le remède de la faiblesse de la foi



 


 Autres articles dans la rubrique Le Livre

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam