Aslim Taslam

 

N°1 Novembre 2000

Sommaire | Archives | Le mag

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
   

ACTUS

 

 

A C T U S

A la une : La vache folle

La maladie de la "vache folle", appelée aussi encéphalite spongiforme bovine (ESB), est d’abord apparue en Grande-Bretagne il y a une quinzaine d’années. Cette maladie est due à la présence d’un microbe dans des aliments pour bétail fabriqués avec des restes d’animaux morts : les farines animales.

Elle a tué de nombreuses vaches qui avaient mangé de cette nourriture. Mais depuis 5 ans, on a constaté que la maladie de la "vache folle" pouvait également se transmettre à l’homme et provoquer une maladie mortelle qui attaque le cerveau, la maladie de Creutzfeld-Jacob.

Le savais-tu ?

Actuellement, on parle énormément de « toxic bouffe », suite à la vache folle, aux poulets aux hormones, mais aussi les poulets à la dioxine, les oeufs et la salmonelle, les canards en état de putréfaction avancée et qui allaient malgré tout être mis en boîte... Mais rappelons nous le temps où les conserves mal fermées ont provoquées la mort de dizaine de gens en provoquant le botulisme, et des cochons qui se nourrissaient des poubelles de la ferme, ou le lait qui véhiculait la tuberculose, ou le boulanger, atteint d’un panaris au doigt, faisait quand même le pain et infectait tous ses pains...

En Europe, plusieurs personnes seraient ainsi décédées parce qu’elles avaient mangé de la viande de vache nourrie aux farines animales. En 1996, la viande venant de Grande Bretagne a même été interdite à la vente, pour ne pas risquer de contaminer les consommateurs des autres pays. Toutefois, même après cette interdiction, on à découvert des vaches françaises contaminées par cette maladie.

Ce qui est étonnant, c’est qu’en France, le nombre de cas serait même en augmentation : cette année, 60 animaux malades ont déjà été signalés, contre 30 l’année dernière. Depuis, des mesures très strictes ont été prises : dès qu’on détecte la présence d’un animal malade dans une ferme, l’ensemble du troupeau doit être obligatoirement abattu. Malgré tout,la maladie de la vache folle semble loin d’être éliminée.

On retrouve des traces de la vache folle un peu sous toutes les formes, et dernièrement en steaks hachés, qui ont été aussitôt retirés de la vente pour éviter de propager la maladie.


 

 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles de la rubrique Enfants

 


Sommaire | Archives | Le mag

TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam