Aslim Taslam

 

- N°14 Février 2002 -- N°50 Février 2007 -

Sommaire | Archives | Le mag

Nature

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

ESPÈCES MENACÉES : La nature en danger

N°6 Le thylacine

 

Plusieurs espèces animales sont actuellement menacées d’extinction et aucun continent n’est épargné. Les causes liées à ce phénomène sont attribuées directement ou indirectement à l’homme : destruction des habitats (déforestation), braconnage, chasse ou pêche intensive, pollution ... Tous les musulmans doivent se sentir concernés par ce désastre écologique et, à la mesure de leurs possibilités, agir pour ne pas contribuer à son essor. Il faut savoir que chaque espèce composant la faune et la flore joue un rôle déterminant dans la chaîne alimentaire et, la disparition d’un maillon entraîne inexorablement un bouleversement de tout l’écosystème. Au cours de ces articles nous traiterons des mœurs d’espèces menacées ou disparues, nous pourrons ainsi mieux comprendre ce qui peut amener à l’extinction de ces êtres dont ALLAH (qu’Il soit glorifié) a peuplé la Terre.

 

image 197 x 250 (JPEG)




Le thylacine compte au nombre des mammifères les plus extraordinaires qui soient au monde. Par son aspect, il ressemble tout à fait à un canidé et chacun se méprendrait sur le compte de cet animal. Tout carnivore spécialisé qu’il soit, le thylacine n’en est pas moins un marsupial, apparenté à la fois au kangourou et au koala. C’est l’un des rameaux extrêmes de la spécialisation, né d’une longue évolution des marsupiaux australiens.





image 300 x 183 (JPEG)


1° - Curiosité naturelle

La tête et la denture du thylacine ressemblent à celle d’un loup. Il peut ouvrir sa gueule à 120 degrés. Son pelage est brun jaune avec des lignes brun foncé (16 à 18) sur le dos, l’arrière-train et la queue. Sa queue ressemble un peu à celle d’un kangourou.





image 267 x 172 (JPEG)


2° - Reproduction

C’est un marsupial dont la poche s’ouvre vers l’arrière. La mère donne naissance à 4 petits par portée. On pense que la gestation dure 35 jours et que les petits (entre 2 et 4) restent environ 3 mois dans la poche de la mère avant d’en sortir. Lorsque les bébés sortent de la poche, soit ils suivent leur mère, soit ils restent dans la tanière.



3° - Mœurs et alimentation

image 198 x 94 (JPEG) Le thylacine est un animal solitaire et nocturne. Il sort de sa tanière du crépuscule jusqu’à l’aube. Sa tanière est aménagée dans un arbre creux, une grotte ou un éboulement rocheux. Le thylacine est carnivore. Sa technique de chasse consiste à courir après sa victime jusqu’à ce qu’elle tombe de fatigue. Lorsqu’il rejoint sa proie, il lui broie la tête grâce à ses puissantes mâchoires. Il lui dévore ensuite le cœur, les poumons, le foie et les reins. Le reste est abandonné aux autres animaux.


4° - La disparition du thylacine

Outre la réelle curiosité de l’espèce, il convient de mentionner ici les controverses sans fin qu’alimente périodiquement le thylacine. Certains zoologues et surtout les écologistes protecteurs des animaux considèrent, en effet, la race des thylacines éteinte. D’autres spécialistes pensent en revanche qu’il en survivrait encore un très petit nombre dans les jungles denses et les forêts de broussailles de la Tasmanie, loin des peuplements humains.

Malheureusement, en arrivant les Européens l’ont découvert et l’ont exterminé parce qu’il ressemblait au loup (animal qu’ils trouvaient sanguinaire et méchant). De plus, le thylacine voyait dans les moutons européens, importés d’Angleterre, des proies faciles, ce qui ne fit pas l’affaire des Européens. À partir de ce moment, ils le chassèrent sans répit.

image 198 x 223 (JPEG) image 198 x 226 (JPEG)
image 198 x 192 (JPEG) image 198 x 160 (JPEG)

Les autorités de Tasmanie offrirent même une récompense pour chaque thylacine tué. Le dernier spécimen abattu dans la nature date de 1930.

image 170 x 183 (JPEG)

image 300 x 186 (JPEG) Le dernier thylacine mourut dans un zoo en 1936. Depuis cette date, aucun fait très sérieux n’est venu confirmer ou infirmer la survie du thylacine. On a observé des empreintes dans le sol et d’aucuns affirment qu’un de ces animaux a été vu en 1961, en Tasmanie occidentale. Rien d’autre de concret n’est connu...
Il est regrettable de savoir que les autorités tasmaniennes n’ont décidé de protéger l’espèce qu’en 1936... alors qu’elle avait déjà disparue. Elles ouvrent même une réserve en 1966.

5° - La génétique vient en aide au thylacine

Cette nouvelle date du 4 mai 2000. SYDNEY (AP)

La génétique pourrait bien réussir à cloner un thylacine.

Pour bien comprendre

Définition

Éteint (EX)  : Espèce officiellement disparue de la planète.

C’est grâce à la découverte de la dépouille d’un animal trouvé dans l’entrepôt d’un musée que des scientifiques australiens ont pu prélever un échantillon d’ADN de cette espèce. Selon le professeur Michael Archer, directeur de l’Australian Museum, l’ADN, provenant du cœur, du foie, de muscle et de la moelle épinière, est de très bonne qualité.


 

Abdelhalim P.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Nature

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam