Aslim Taslam

 

- N°39 Mars 2004 -

Sommaire | Archives | Le mag

Perspectives

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

L’épreuve et les moyens de la surmonter

 

Louange à Dieu Tout-Puissant, pour la hauteur de Ses bienfaits et pour les nombreuses faveurs accordées ! Louange à Toi comme il se doit, à Ta Majesté et à la Magnificence de ton Pouvoir. Gloire à Toi, ô Allâh, Seigneur des Mondes, mes louanges sont bien en deçà de ton dû, Tu es comme Tu T’es loué Toi-Même.

 

Dieu Tout-Puissant nous enseigne à travers Sa parole, la haute récompense qu’Il accorde, à Ses esclaves croyants. Il nous apprend qu’Il est notre Créateur, qu’Il est Celui à Qui nous appartenons et à Qui appartient toute chose, qu’Il fait ce qu’Il veut. Il nous apprend qu’Il a fait de ce bas-monde une résidence d’épreuves, de tourments, de tristesse et de chagrin. Il y a parmi ces épreuves, ce qui arrive aux âmes, c’est-à-dire aux hommes, aux femmes, aux enfants ou ce qui est du même ordre dans la famille, et il y a parmi les épreuves, ce qui arrive aux biens (diminution des richesses, chômage), aux récoltes (catastrophes naturelles). Celui qui fait preuve de patience face aux épreuves quelles qu’elles soient, Dieu Tout-Puissant lui annonce qu’Il lui réserve un bien éminent. Il dit en ces termes : « Et annonce la bonne nouvelle à ceux qui font preuve de patience ». Ainsi, ce bas monde n’est que tourment, tristesse, et difficulté et celui qui rencontre une difficulté, qu’il fasse preuve de patience, qu’il persévère dans l’obéissance, sans se départir de la Foi en Dieu, sans la quitter. Il faut qu’il soit imperturbable, tout comme le fut les prophètes, les saints éminents et les esclaves vertueux.

« Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais-nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. »
Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 286

« Tout bien qui t’atteint vient de Dieu, et tout mal qui t’atteint vient de toi- même. Et Nous t’avons envoyé aux gens comme Messager. Et Dieu suffit comme témoin. »
Sourate 4, An-Nisa (Les femmes), verset 79

Le croyant, un destin terrestre éprouvé

« Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [Ainsi] Dieu connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. Ou bien ceux qui commettent des méfaits, comptent-ils pouvoir Nous échapper ? Comme leur jugement est mauvais ! Celui qui espère rencontrer Dieu, le terme fixé par Dieu va certainement venir. Et c’est Lui l’Audient, l’Omniscient. »
Sourate 29, Al ‘Ankabut (L’araignée), versets 2-5

« L’homme ne se lasse pas d’implorer le bien. Si le mal l’affecte, le voilà désespéré, désemparé. Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu’une détresse l’ait touché, il dit certainement : "Cela m’est dû ! Et je ne pense pas que l’Heure se lèvera [un jour]. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part". Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu’ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter à un dur châtiment. Quand Nous comblons de bienfaits l’homme, il s’esquive et s’éloigne. Et quand un malheur le touche, il se livre alors à une longue prière. »
Sourate 41, Al Fussilat (Les versets détaillés), versets 49-51

Une compensation des péchés :

Lorsque Dieu Tout-Puissant châtie un serviteur dans ce bas-monde, Il est d’une clémence absolue pour ne pas le faire souffrir une deuxième fois dans l’au-delà. Et lorsqu’Il lui pardonne dans ce bas-monde, Il est d’une clémence absolue pour ne pas le torturer au jour de la résurrection.

Aïcha (Paix de Dieu soit sur elle) a rapporté que l’Envoyé d’Allah saws a dit : « Tout mal qui atteint le croyant, même l’égratignure d’une épine lui vaut de la part d’Allah Exalté une rémission de son péché. »

L’épreuve est un bien éminent pour nous car elle constitue une compensation de nos péchés et une élévation spirituelle lorsqu’on se confie à Dieu. Ceci est confirmé par la parole du Prophète saws qui dit : « Celui pour qui Dieu veut du bien, Il lui donne des épreuves. » Ainsi, le Messager de Dieu saws n’a pas dit : Celui pour qui Dieu Tout-Puissant veut le bien, Il lui donne beaucoup d’argent ou un grand pouvoir dans ce bas-monde. Au contraire, il dit : « Il lui donne des épreuves. »

La patience, un bouclier pour vaincre !

Le croyant qui fera preuve de patience face à ces épreuves, aura donc réussi son parcours terrestre ! Cette patience est une grâce de Dieu. En effet, Dieu Tout-Puissant l’accorde à qui Il veut parmi Ses esclaves. Ainsi, le Messager saws a dit ce qui signifie : « Il n’est pas accordé à l’homme de meilleur don et de don plus large que la patience. »

L’Obéissance absolue

Durant ces épreuves, Il faut obéir à Dieu Tout-Puissant pour parer à l’infiltration du mal qui pourrait atteindre le foyer de la croyance islamique dans l’être musulman, puis la déstabiliser et la faire douter. Si le musulman est attentif à la parole de Dieu, ce sera pour lui une forteresse qui le protègera du doute, de l’égarement et des insufflements du mal vis-à-vis de la Promesse de Dieu, de Sa Sagesse et de Son Jugement.

Ibn ‘Abbas (Paix de Dieu soit sur lui) a rapporté que l’Envoyé de Dieu saws a dit : « Jeune homme, ne veux-tu pas que je t‘apprenne des prescriptions grâce auxquelles Allah Exalté t’accordera le salut ? » J’ai répondu : « Si, ô Envoyé d’Allah ! » Il m’enseigna : « Sois attentif envers Allah, Il le sera envers toi. Sois attentif envers Allah, tu Le trouveras devant toi. Souviens-toi d’Allah dans l’aisance, Il se souviendra de toi dans la gêne. Si tu demandes, adresse-toi à Allah. Lorsque tu sollicites une aide, sollicite-la d’Allah exalté. L’encre a séché et tout ce qui a été prédestiné est déjà inscrit. Si tous les hommes voulaient t’être utiles en quelque chose que Dieu n’ait pas décrété pour toi, ils n’y parviendraient jamais. Et s’ils voulaient te nuire en quelque chose que Dieu n’ait pas écrite, ils ne pourraient jamais la commettre. Oeuvre pour Allah avec reconnaissance et certitude et sache que supporter avec patience ce que tu redoutes comporte un grand avantage, que la victoire n’arrive que par la constance, que la délivrance est à côté de l’affliction, que l’infortune est à côté du bonheur. »

Dieu accorde des épreuves et des difficultés, pour que le croyant s’attache à Lui et pour qu’il ne Le contredise pas, qu’il ne se mette pas en opposition car s’opposer au Maître Absolu est de la mécréance et elle conduit à l’égarement. Dieu a établi une loi pour Ses serviteurs et lorsque les croyants oublient Dieu et prolongent leur oubli, ils mettent entre eux et leur Seigneur, des voiles qui les empêchent d’avoir un bon discernement et ainsi, ils coulent dans la négligence. C’est alors que Dieu Tout-Puissant envoie sur eux les bâtons de l’éveil à travers des épreuves pour les faire revenir vers Lui. Autrefois, les musulmans tombèrent dans la négligence, alors Dieu les éprouva par des évènements douloureux (les croisades). Il en résulta que les musulmans s’éveillèrent par ce bâton par lequel Dieu les a éduqués et revinrent plus convaincus en Lui. C’est là, la Loi du Seigneur des Mondes, et il se peut qu’un mal s’avère plus bénéfique qu’on ne l’imagine.

Ainsi, cette vie terrestre est une résidence d’épreuves, de dissensions et de catastrophes et le gagnant dans ce bas-monde, c’est le croyant patient, persévérant dans l’obéissance de Dieu, qui ne se départit pas de la foi quelles que soient les épreuves qui lui arrivent. Il ne s’oppose pas à Son Créateur aussi nombreuses que soient les catastrophes qui lui arrivent. Un grand bonheur attendra le croyant patient et persévérant lors des épreuves et quelle bonne nouvelle pour lui dans l’au-delà, là où se trouve le bonheur éternel dans des jardins de félicité sans limites.

Prions pour que les épreuves réveillent les dormeurs et éveillent les négligents, prions pour qu’elles corrigent la déviance des déviants, s’il reste encore en eux quelques vestiges de Foi en Dieu ou un reste de crainte référentielle envers Lui.
 
Tel est notre espoir.


 

Sawsan R.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Perspectives

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam