Aslim Taslam

 

- N°42 Mars 2006 -- N°82 Décembre 2009 -

Sommaire | Archives | Le mag

Web

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Aslim Taslam !
L’expression de notre relation intime avec le Créateur

 

(GIF)

 

« Lorsque son Seigneur lui dit : « Soumets-toi », il répondit « Je m’en remets en totalité au Seigneur de l’Univers  »
Sourate 2, Al Baqarah (La Vache), verset 131

Ce fut un appel... L’appel du Très Noble, du Magnificient, du Puissant, du Compatissant, du Magnanime, Allah le Tout Puissant, le Seigneur des mondes, l’Ultime doté des plus nobles attributs.

Ce fut un écho, une réponse claire et concise de la part du serviteur dévoué, du Père des Prophètes, comme le surnomme la Tradition, Ibrahim, que Dieu lui accorde Sa grâce et Ses bénédictions.

Aslamtou... Cette parole, couramment traduite en langue française par la formule « Je me soumets », n’est qu’autre que la manifestation patente de la profondeur d’une foi ferme, solide, ancrée au cœur de la poitrine du croyant. Ce croyant agit, formule des projets terrestres et manifeste ses ambitions célestes, il accomplit ses devoirs envers son Créateur et, surtout, il n’oublie jamais que ses actes, aussi minimes soient-ils à ses yeux, aussi importants puissent-ils être à son regard, ne peuvent aboutir ou se réaliser sans la volonté de Dieu. L’Incommensurable n’affirme-t-il pas, dans Son livre sacré :

« Mais vous ne pouvez vouloir que si Dieu veut, [Lui] le Seigneur de l’Univers  »
Sourate 81, At-takwîr (L’obscurcissement), verset 29

En effet, le croyant peut-il considérer qu’il existerait, quelque part, une force agissante sur sa volonté propre ou sur ses actions en dehors de la Volonté du Créateur de l’Univers, du Pourvoyeur des subsistances, du Détenteur de l’Heure, du Façonneur de l’être humain ? Allah a octroyé à Son serviteur les capacités les plus nobles, puis Il lui a confié l’administration des biens terrestres, en lui déployant Ses signes dans l’univers, en lui-même et dans le cycle de la révélation. Lorsque le croyant se remémore l’ensemble de ces bienfaits divins, il ne peut que tourner sa face vers le Seigneur des mondes et, en toute humilité et gratitude, lui vouer une reconnaissance et un culte total. C’est ce que le Très Haut intima dans Son Livre à notre Noble Prophète, paix sur lui, en écho à l’attitude de son prédécesseur Ibrahim :

« Dis : « Mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham qui voua un culte exclusif à Dieu (hanîf), et il ne fut point du nombre des associateurs. »
Dis : « En vérité, mon office (çalâh), mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers.
A Lui nul associé ! Et voilà ce qui m’a été ordonné, et je suis le premier à m’en remettre en totalité à Lui [awwaloul mouslimine].
 »
Sourate 6, Al an`am (les Bestiaux) versets 161-163

A l’instar de ces exemples les plus nobles, de ces Prophètes dévoués en totalité à leur Seigneur l’Omniscient, le croyant emprunte le chemin de la droiture et n’omet pas de communiquer avec son Créateur par des formules dont la concision n’a d’équivalence que la puissance spirituelle. Ainsi, lorsque je me réveille le matin, je remercie mon Créateur de m’avoir accordé un temps de vie supplémentaire, et je L’implore afin que cette journée naissante soit remplie de Ses bienfaits et de Son agrément. Lorsque je m’apprête à accomplir ma prière, je réitère cette invocation que notre Noble Prophète saws se plaisait à réciter : « J’ai orienté mon visage (wajjahtou wajhî) vers Celui qui a créé les cieux et la terre, en Lui vouant un culte exclusif, et je ne suis point du nombre des associateurs ». De même, lorsque je m’apprête à me coucher, je réitère mon engagement contracté envers mon Seigneur par la formule prophétique suivante : « Oh Seigneur ! Je me remets à Toi, j’ai dirigé ma face vers Ton noble Visage, j’ai confié mes affaires entre Tes mains et je m’en suis remis à Toi par désir et par crainte. Il n’y a ni refuge, ni aucun endroit pour me sauver de Toi qu’envers Toi. J’ai cru en Ton Livre que tu as révélé et en Ton Prophète que Tu as envoyé. »

Cette communication transcendantale, métaphysique, spirituelle représente la véritable expérimentation du divin. Elle n’est autre que le point culminant du chemin qui mène à Dieu, et pourrait-il d’ailleurs y avoir d’autre voie spirituelle que celle débutant par l’apprentissage de l’invocation et se terminant par une communication constante entre le croyant et son Seigneur ? Plus le croyant apprend à s’en remettre, dans chacune des ses préoccupations, de ses décisions, de ses affaires terrestres et célestes à Celui qui détient la clef de chaque élément de la création, plus il augmente en degré de spiritualité. Notre Noble Prophète saws à l’instar de ses prédécesseurs, implorait l’Omnipotent dans chacune de ses affaires, et il nous a appris maintes et maintes invocations, non pas tant dans le but de réitérer sans réfléchir des paroles « magiques » que dans l’espoir de voir la poitrine du fidèle s’ouvrir à l’appel divin et s’illuminer de la plénitude de la foi.

Dans son élan de prédication Muhammad saws lui, invitait ses contemporains à expérimenter cette communication avec Dieu : « Aslim Taslam » est l’expression par laquelle il invita les Gens du Livre, les polythéistes et autres adorateurs d’éléments de la création à tourner leur visage vers le Miséricordieux par Essence et par Excellence afin de recueillir les bienfaits de l’ultime révélation.

Aslim, Taslam... Remets-t’en en totalité à Ton Seigneur, tu entreras dans la paix... Tel est l’état d’esprit qui anime les contributions des rédacteurs de cette revue en ligne, auquel nous invitons chacun de nos lecteurs. Dans l’espoir qu’Allah le Tout Puissant nous comble de Ses bienfaits aux plans physique, psychique et spirituel.

Allahoumma âmîne


 

Omero M.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Web

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam