Aslim Taslam

 

- N°11 Novembre 2001 / Août 2010 -- N°78 Juillet-Août 2009 -

Sommaire | Archives | Le mag

Ramadan

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Jeûner pendant le mois de Sha’aban

 

  

 

Il est recommandé de jeûner pendant la majeure partie du huitième mois, mois de Sha’aban. Cependant, rien ne prouve le mérite particulier attaché au fait de jeûner la moitié de ce mois (nisf Sha’aban), comme il est dit communément, car il n’y a aucune preuve vérifiable (daleel) susceptible de le confirmer.

’Aisha (que Dieu soit satisfait d’elle) a rapporté ceci : "Je n’ai jamais vu le Prophète Paix et bénédiction d'Allâh sur lui jeûner un mois en entier si ce n’est le mois de Ramadan et je ne l’ai jamais jeûner durant la plus grande partie d’un mois, si ce n’est au mois de Sha’aban." (Boukhari/Muslim)
Ce hadith indique clairement que la Sunnah du Prophète Paix et bénédiction d'Allâh sur lui concernant la préparation au mois de Ramadan consistait à jeûner la majeure partie du huitième mois, Sha’aban. Ainsi le croyant peut jeûner durant Sha’aban autant de jours qu’il le désire et le plus sera le mieux.

De même, aucune preuve n’établit que Sha’aban est le mois où a lieu l’enregistrement annuel de nos actions ou du moins le hadith qui y est relatif est incorrect. Le hadith en question est rapporté par Osamah Bin Zaid (que Dieu soit satisfait de lui) qui demanda au Prophète Paix et bénédiction d'Allâh sur lui  : " Ô Messager d’Allah, pourquoi n’observes-tu pas le jeûne les autres mois ainsi que tu le fais au mois de Sha’aban ?" Le Messager Paix et bénédiction d'Allâh sur lui répondit : "C’est un mois que la plupart des gens négligent, entre Radjab et Ramadan, le mois où chaque année les actions des hommes sont élevées vers le Maître des Mondes. C’est pourquoi je veux que mes oeuvres soient élevées vers Lui tandis que j’observe le jeûne." (Abu Dawud, Nasa’e, and Ibn Khuzaimah)
Ce hadith n’est pas authentique car il contredit un verset du Coran selon de nombreux savants. Ils citent la parole divine  :

" Nous l’avons descendu durant une nuit bénie car Nous voulons avertir contre le mal. C’est lors de cette nuit que toute affaire de sagesse est rendue distincte. "
Sourate 44, La Fumée, verset 3

Il s’agit de la Nuit du Destin (Lailatul Qadr), lors de laquelle les actions des hommes sont ramenées à Dieu et que les décrets concernant l’année à venir sont proclamés par les anges, ce qui diffère du contenu du prétendu hadith cité plus haut. Les commentateurs du Coran ont dit ceci : en cette nuit, Allah décrète et expose ce qui va arriver au sujet des hommes et de la marche du monde, leurs gains, leur longévité, lesquels vont vivre ou mourir, quelles seront les bonnes ou mauvaises actions, les vices et les vertus, quelle oeuvre sera accomplie par chacun. Allah révèle à partir de la Table bien gardée (Lawhul-Mahfuz) les comptes de chaque être vivant aux Anges tandis que les registres annuels sont élevés aux cieux et gardés en bonne place.


 


 Autres articles dans la rubrique Ramadan

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam