Aslim Taslam

 

- N°11 Novembre 2001 / Août 2010 -- N°78 Juillet-Août 2009 -

Sommaire | Archives | Le mag

Coran & Sounnah

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Les réflexions du Ramadan
le mois du Coran

 

 

Allah (swt) dit dans le Coran :

« Le mois de Ramadan durant lequel vous a été révélé le Coran, comme une guidance pour l’humanité et preuves évidentes de la bonne voie et du discernement  »
Sourate 2, Al-Baqarah, verset 185

« Si Allah vous aide, personne ne pourra vous vaincre, et s’Il vous abandonne, qui après Lui pourra vous venir en aide ? Et que les croyants placent leur confiance en Allah ! »
Sourate 3, Al-Imran, verset 160

« Ne considèrent-ils donc pas avec attention le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y auraient certes trouvé de nombreuses contradictions.  »
Sourate 4, An-nisa, verset 82

« Alors, lorsque le Coran est récité, écoutez-le en silence et peut-être recevrez-vous la miséricorde. »
Sourate 7, Al-’Araf, verset 204

« Et ce Coran est tel qu’il ne peut avoir été créé par un autre qu’Allah (Seigneur des cieux et de la terre), mais il est une confirmation des révélations antérieures (la Torah et l’Evangile) et une explication complète du Livre dans lequel il n’y a pas de doute de la part du Seigneur de l’Univers. Ou s’ils disent : « Il (Muhammad) l’a inventé ?  » Dis : « Qu’ils apportent une sourate équivalente et qu’ils fassent appel à qui ils veulent, en dehors d’Allah, s’ils sont véridiques !  »
Sourate 10, Yunus, versets 37-38

« En effet, Nous vous avons envoyé un Coran en arabe pour que vous puissiez comprendre. Nous te (Muhammad) faisons le meilleur des récits à travers les révélations du Coran que Nous te faisons. Et avant cela, tu étais parmi ceux qui n’en (le Coran) savaient rien.  »
Sourate 12, Yusuf, versets 2-3

« Certes, ce Coran guide vers ce qui est juste et droit et annonce aux croyants (de l’Unicité d’Allah et de son Messager, Muhammad) qui accomplissent des bonnes oeuvres qu’ils recevront une grande récompense (le Paradis)  »
Sourate 17, Al-Israa, verset 9

« Et nous faisons descendre le Coran qui est une guérison et une miséricorde pour ceux qui croient, et qui augmente la perte des Zalimun (les oppresseurs)  »
Sourate 17, Al-Israa, verset 82

« Dis : « Si l’humanité et les jinns tentaient de produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils n’y parviendraient pas même en s’entraidant. »  »
Sourate 17, Al-Israa, verset 88

« Et le Messager (Muhammad) dira : « Ô mon Seigneur ! Certes, mon peuple a délaissé ce Coran  »  »
Sourate 25, Al-Furqan, verset 30

« En effet, tu (Ô Muhammad) as reçu le Coran de l’Unique, du Sage, du Savant. »
Sourate 27, An-Naml, verset 6

« En effet, Nous avons mentionné dans ce Coran toute sorte d’exemples pour les hommes afin qu’ils se souviennent.  »
Sourate 39, Az-Zumar, verset 27

« Et ceux qui sont incrédules disent : « N’écoutez pas ce Coran, et faites du bruit pendant sa récitation afin de triompher. »
Sourate 41, Fussilat, verset 26

« Ne réfléchissent-ils pas profondément au Coran ou leurs cœurs sont-ils scellés (à sa compréhension) ?  »
Sourate 47, Muhammad, verset 24

«  Et loue Sa gloire pendant une partie de la nuit aussi, et à la suite des prières  »
Sourate 50, Qaf, verset 40

« Et nous avons simplifié la compréhension de ce Coran ainsi que son rappel, alors vous le rappellerez-vous (ou recevrez-vous l’avertissement) ?  »
Sourate 54, Al-Qamar, verset 17

« Si nous avions descendu ce Coran sur une montagne, vous l’auriez certainement vue s’humilier et s’effriter par crainte d’Allah. Telles sont les paraboles que Nous présentons à l’humanité pour qu’elle réfléchisse.  »
Sourate 59, Al-Hashar, verset 21

 

Allah (swt) a révélé le Coran al-Karim pendant le Mois du Ramadan à l’humanité pour être un guide (Huddal linnas), une preuve (Bayyinat) de la guidance, et un discernement (Furqan) afin que l’homme puisse déterminer la validité de ses actions. Il a été mentionné que le Prophète saws récitait pendant ce mois le Coran à l’Ange Gabriel (as) et deux fois durant le mois de Ramadan des dernières années de sa vie. Les Musulmans chercheront à réciter eux-mêmes le Coran entier et prieront humblement Salat ul-Tarawih. Lorsque nous écoutons la beauté du Coran, nous devons également garder à l’esprit que le Coran a été envoyé comme guide et comme discernement. Le Coran fut révélé sur une période 23 années, et Allah (swt) envoyait les versetsà Son dernier Messager -Muhammad saws en réponse à un incident ou une question particulière posée au Prophète saws. Par conséquent, l’Islam répond à une réalité et il pousse l’homme à réfléchir sur sa vie et sa manière de l’organiser. Il est frappant de voir qu’Allah (swt) au travers des mêmes versets qu’Il a adressés à la société mecquoise a étendu l’impact de Sa révélation à la vie de l’humanité entière, de toutes les générations ultérieures jusqu’au Jour des Comptes (Yawm ul-Hisab).

Par conséquent, les versets contiennent de quoi forcer l’homme à méditer sur sa vie et sa manière de l’organiser. Le Coran nous montre à nous individus qu’Allah (swt) a organisé la vie de façon ordonnée, et que tout a été créé selon un équilibre mesuré. Il fournit à l’homme qui cherche des réponses sur la façon de vivre sa vie les critères qu’il doit utiliser pour juger ses actions ainsi que ce qu’il cherche dans la vie. Allah (swt) met au défi l’humanité de réfuter son authenticité. Allah (swt) s’adresse aux hommes, leur montrant que quel que soit l’instrument ou le soutien utilisé, ils ne parviendront jamais à relever le défi.

Suite à cela, la base de cette Ummah est établie. Allah (swt) nous demande de juger par ce qu’Il (swt) a révélé, en mettant tous nos caprices et désirs de côté. Car notre discernement en tant que croyants consiste en le jugement d’Allah et la Sunnah du Prophète saws. Comment pouvons nous concevoir d’abandonner un tel jugement ? Quel autre jugement que celui d’Allah et de Son messager vaudrait mieux pour les croyants ?

Nous récitons le Coran pendant le mois de Ramadan. Soit. Mais méditons-nous sur ses signes qu’Allah (swt) a rendus manifestes dans ce Livre ?

Un jour, Mu’adh bin Jabal appela les gens de la ville et leur dit que ce jour-là peu nombreux étaient ceux qui récitaient le Coran mais nombreux étaient ceux qui l’appliquaient. Et qu’en est-il du jour où ceux qui récitent le Coran seront en grand nombre et faibles en nombre ceux qui l’appliquent ?

Le 3 mars 1924 n’était-il pas le jour où ce glorieux Coran fut mis de côté ? N’était-ce pas Mustafa Kemal qui rejeta le Coran, à la fois physiquement et métaphoriquement ? Est-ce que l’un de nos pays applique aujourd’hui le Coran d’Allah (swt)  ? La réponse est non, quand on voit que les dirigeants méprisent ce formidable trésor, qui est la parole d’Allah (swt). On raconte que les Juifs jettent le Coran aux porcs dans la zone palestinienne occupée. Si un tel incident avait été mentionné il y a un siècle, les Musulmans se seraient violemment opposés à cela, même s’ils étaient faibles et avaient peu de foi dans le Khalifah. Ils continuaient à croire fidèlement qu’il les protégerait et les défendrait, eux ainsi que le Coran et la Sunnah du Prophète saws. Aujourd’hui nous n’attendons rien des dirigeants si ce n’est la trahison.

Bukhari et Muslim racontaient que Abu Bakr (ra) avait lancé une mise en garde dans l’un de ses discours : «  Et il n’est pas légal pour des Musulmans d’avoir deux dirigeants. Quelle que soit la raison, leurs intérêts et leurs règles différeront alors, et leur unité sera brisée, et ils se contesteront l’un l’autre. Alors la Sunnah sera abolie, l’innovation apparaîtra et la fitna sera sévère. »

Depuis que l’Etat du Coran (le Khalifah) est aboli, cette Ummah n’a su montrer que son incapacité flagrante à l’union et la corruption sévit sur terre.

Al-Tabarani et Al-Baihaqi rapportent d’après d’Abu Bakrah que le Messager saws disait : « Le sultan (calife/dirigeant qui applique l’Islam) est l’ombre d’Allah sur Terre. » (Imam Suyooti : Sahih)

Aujourd’hui quand nous lisons le Coran et méditons sur ses signes, nous devons être conscients que le Coran, ses règles et ses lois ne sont pas appliqués sur cette terre. Au lieu de cela, les fantaisies et les désirs des hommes règnent et nous pouvons juger des résultats.

Nous prions Allah (swt) qu’Il (swt) change cela et que Sa parole soit la parole Suprême. Nous demandons à Allah (swt) que nous soyons de ceux qui aideront au rétablissement de cet Etat du Coran et de la Sunnah : le Khalifah.

Al-Nasaii et Ibn Majah rapportent d’après Abu Hurayra (ra) que le Messager saws disait : « Hadd (la punition appliquée par le Khalifah) qui est appliqué sur la terre est meilleur pour les gens de la terre que la pluie 40 matins de suite. » (Imam Suyooti : sahih)

source : Ramadhan.org


 


 Autres articles dans la rubrique Coran & Sounnah

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam