Aslim Taslam

 

- N°60 Décembre 2007 -

Sommaire | Archives | Le mag

Nature

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Faites le vous-même ! L’alimentation

 

Reprenons ce vieil adage connu : On est jamais mieux servi que par soi-même ! Et si on l’appliquait vraiment en matière d’alimentation ?

 

Baignés depuis notre enfance dans le règne commercial, dans l’achat du "tout prêt à consommer", nous oublions parfois que nous pouvons réaliser nous-même nos propres produits de consommation quotidiens, que ce soit alimentaires, cosmétiques, vestimentaires, etc. Les avantages sont tellement nombreux que je ne pouvais pas passer à côté pour vous en parler...
Dans un premier temps, nous allons voir ce mois-ci inchaAllah quelques exemples alimentaires.

En effet, en tant que musulmans (vivant ou non dans des pays non musulmans), nous devons connaitre ce que contient notre nourriture, d’où elle provient afin d’éviter d’ingérer des substances illicites telles que l’alcool, la présence de porc et de viande non égorgée de quelle que manière que ce soit.

Voici un merveilleux rappel que celui que nous fait Abou Bakr, qu’Allah soit satisfait de lui :
Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) rapporte : « Abou Bakr Assidiq (son père) avait un esclave qui lui versait une part convenue de ses revenus. Abou Bakr mangeait de cette contribution. Un jour l’esclave lui apporta quelque chose dont Abou Bakr mangea.
Le jeune homme lui dit : « Sais-tu de quoi tu viens de manger ? »
Abou Bakr dit : « Non. »
Il lui dit : « J’avais fait une prédication à quelqu’un avant mon entrée en Islam, alors, qu’en réalité, je ne savais rien de l’art de la divination. Je l’avais tout simplement trompé et il me donna en salaire ce dont tu viens de manger. »
Aussitôt Abou Bakr mit sa main dans son gosier et vomit tout ce qu’il avait dans le ventre. »
(Rapporté par Al Boukhâri)

Doutant de la licité de ce qu’il avait avalé, il a préféré vomir. Cela devrait nous faire réfléchir sur notre comportement quotidien et nous amener à revoir nos achats alimentaires.

Commençons par le produit de consommation quotidien :

  • le pain.

Certains boulangers mettent du saindoux (graisse de porc) dans la préparation de leur pain et patisserie. Afin d’éviter d’en manger, je vous invite à faire votre pain vous-même ; cela ne vous demandera pas beaucoup de temps et vous assurera un rapport qualité-prix très appréciable.

(JPEG)

Qui n’a pas encore entendu parler de la MAP, autrement dit la Machine A Pain ? Effet de mode murmure-t-on... et bien, profitons-en car le prix de cette machine est plus qu’abordable (à partir de 39 euros) et vous permet de faire à domicile votre propre pain. De la farine, de la levure, de l’eau et un peu de sel : 3h plus tard, vous l’avez bien chaud sur votre table, dites BismiLlah et dégustez !

Il en est de même pour tout ce qui est viennoiserie, et brioche dans laquelle on retrouve fréquemment du rhum : faites la vous-même grâce à la MAP, vous ne serez absolument pas déçu(e) !

Bien sûr, pour autant qu’on sache qu’il y a des milliers d’années que l’homme mange du pain, fait à la main, suivez l’exemple, en utilisant de l’huile de coude pour bien pétrir la pâte !

  • Vous consommez beaucoup de jus de fruits ?

Est-ce que vous crouler sous le poids des litres de jus en sortant de votre supermarché ? Si oui, il serait plus intéressant pour vous d’investir dans un appareil qui s’appelle la centrifugeuse pour pouvoir faire vous- même des jus de fruits/légumes. Des modèles de plus en plus sophistiqués permettent de récolter pratiquement toute la totalité du fruit, afin de récupérer un maximum de vitamines et fibres.
Vous pourrez ensuite réaliser des mélanges délicieux, comme la carotte avec la pomme et le kiwi. Vous échapperez alors aux conservateurs et autres composants artificiels en ayant l’assurance que votre propre jus n’est pas composé en majorité d’eau et du sucre, ni ne contient un faible pourcentage de fruit, sous forme de jus concentré.

  • Les enfants, tout comme nous, sont friands de yaourts.

Le prix ne cesse d’augmenter et la facture est élevée ! Sans compter le fait que certains yaourts contiennent de la gélatine, des conservateurs et pleins d’additifs.

Je vous propose de les faire vous même, avec ou sans yaourtière. Le principe étant de mélanger 1 litre de lait entier à un yaourt (ou à du ferment lactique, à se procurer en pharmacie), de verser la préparation dans les pots de la yaourtière (ou dans une cocotte minute contenant de l’eau bien chaude en y plaçant les pots de yaourts, feu éteint)et d’attendre 8 heures environ. Vous obtiendrez ainsi de savoureux yaourts et échapperez alors aux yaourts acides du commerces !

(JPEG)

Ces quelques exemples nécessitent donc, si l’on veut, l’achat d’un appareil (map, centrifugeuse, yaourtière, voire même fromagère si on veut faire soi-même ses fromages) ; sachez qu’en brocante, en vide-grenier ou dans les associations comme Emmaus, et même aux enchères en ligne, vous pourrez vous procurez ces appareils pour 3 fois rien. Et le coût sera très rapidement amorti.

  • Pour terminer, voyons les plats de poisson préparés surgelés vendus dans le commerce.

Ils contiennent, pour la plupart, de l’alcool. Certains disent qu’avec la cuisson, l’alcool s’évapore mais je vous mettrai tout de même en garde sur le fait de vous éloignez de ces produits.
Présence d’alcool, de graisse de poulet, ou autre substance équivoque, fuiyez-les et optez pour le "fait maison", vous n’y trouverez que des avantages !

La liste n’est pas exhaustive concernant les aliments que l’on peut préparer soi-même pour une meilleure qualité de vie, mais je vous invite à nous écrire pour nous faire part de vos idées !

Bon appétit !!


 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Nature

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam