Aslim Taslam

 

- N°62 Février 2008 -

Sommaire | Archives | Le mag

Coran & Sounnah

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

La fraude et la tricherie en islam

 

Abu Hurayra a rapporté que le Messager d’Allah saws est passé devant un tas de nourriture et a plongé sa main dedans. Quand il a constaté que c’était mouillé, il a demandé à son propriétaire, « qu’est-ce que c’est ? » Le marchand a répondu : « La pluie est tombée dessus, Messager d’Allah. Le Prophète saws lui a dit : « Pourquoi ne l’as-tu pas mis sur le dessus pour que cela soit visible. Celui qui triche n’est pas des nôtres. »

Hadith recueilli par Muslim, At Tirmidhi et Abu Dawud

 

Le narrateur de ce hadith

Abu Hurayra s’appelle en réalité Abdur Rahman Ibn Sakhr. Il est né au Yémen, mais il a voyagé à Médine pour accepter l’islam du Prophète saws lui-même.

Le Prophète saws lui a donné ce surnom d’Abu Hurayra parce qu’il portait souvent un petit chat dans ses bras.

Abu Hurayra a rapporté 5374 hadith du Prophète saws ce qui est supérieur à n’importe qu’elle autre compagnon. Il est mort à Médine et a été enterré là-bas l’année 59 H/ 679 à l’âge de 78 ans, que Dieu lui fasse miséricorde.

Explication de ce hadith

Un jour que le Prophète saws était au marché, Allah lui a révélé que l’un des commerçants dupait les gens, alors il est passé à côté d’un tas de graines de céréales lui appartenant, il a plongé sa main dedans et a senti que des graines mouillées se trouvaient au milieu du tas. Il saws a alors demandé au marchand pourquoi il faisait cela.

(JPEG)

Le Prophète saws l’a interrogé bien qu’il savait, avant d’y mettre la main, pourquoi il l’avait fait. Il saws voulait l’exposer à tous les gens du marché. Il saws voulait en faire un exemple pour les autres marchands.

Le propriétaire expliqua que les graines avaient été mouillées accidentellement pendant la nuit à cause d’une averse. Le Prophète saws l’a réprimandé en lui disant qu’il devait permettre aux clients de savoir exactement ce qu’ils achetaient et qu’il ne devait pas essayer de les tromper. Si les denrées étaient abimées, il devait prévenir ses clients, sinon il trichait. Le Prophète saws s’est ensuite tourné vers les autres marchands et leur a dit que le tricheur ne suit pas l’islam.

Une telle personne n’est pas un vrai musulman parce qu’il a oublié que Dieu le regarde et qu’il devra en répondre le jour du jugement.
Le Prophète saws a souligné l’importance de l’honnêteté dans les transactions commerciales en disant :

"Les deux partis en commerce peuvent arrêter la vente aussi longtemps qu’elles ne se sont pas séparées. S’ils ont été honnêtes leur vente sera bénie. S’ils sont malhonnêtes la bénédiction sera retirée."

Certains étudiants n’apprennent pas correctement leurs cours, mais réussissent leur examen en amenant des réponses avec eux, ou en copiant sur leurs voisins. Tout cela n’est pas de l’islam. C’est de la triche peut importe comment on l’appelle.

Ceux qui aident les tricheurs en leur donnant des réponses sont aussi entrain de tricher même si ils disent qu’ils aident ce qui ont besoin d’eux. Les amis doivent s’entraider, disent-ils. Mais Allah a interdit d’aider quelqu’un à commettre un péché. Il a dit dans le Qur’an :

« Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! »
Sourate 5, Al Maidah (La table servie), verset 2

Le Prophète saws a cité un jour une devise connue chez les arabes du temps préislamique :

“Aide ton frère si il fait le mal ou si du mal lui a été fait.” Alors les gens ont demandé : Messager d’Allah nous pouvons l’aider quand il a été lesé, mais comment peut-on l’aider quand il fait le mal. Le Prophète saws a répondu : « En l’en empêchant. »

En conséquence, la seule manière d’aider un ami qui triche est de l’empêcher de le faire. Sinon, l’aider à commettre un péché est en soi un péché. Même si l’élève n’est pas pris par son professeur, Allah l’a vu et son péché a été enregistré. Allah peut lui causer un mal sur terre pour le punir ou le rappeler ou Il peut laisser sa punition pour le jour du jugement. Le tricheur n’échappera pas à ce péché, car Allah a dit :

« et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra. »
Sourate 99, Al Zalzalah (La secousse), verset 8

L’honnêteté est une grande vertu dans l’islam. Et, le Prophète saws était justement connu sous le nom d’Al Amin par sa tribu - les Qurayshistes, avant même qu’il devienne prophète. Allah a clairement établi dans le Qur’an :

« ô les croyants ! Remplissez fidèlement vos engagements. »
Sourate 5, Al Maidah (La table servie), verset 1

Ainsi, le vrai croyant doit être honnête et fiable dans sa vie quotidienne et ses contacts avec les gens sinon il ne peut être considéré comme un vrai musulman.

Résumé

Ce hadith nous apprend que le chef des croyants doit contrôler les gens de temps en temps et s’assurer qu’ils font équitablement le commerce les uns avec les autres.

Il nous enseigne que si un commerçant vend un objet abimé ou défectueux, il ne doit pas cacher ces défauts, mais les montrer à l’acheteur pour qu’il sache exactement ce qu’il achète.

Ce hadith est une preuve très claire que tricher est interdit (Haram) en islam et doit être éviter à tout prix.

Il nous informe aussi qu’un musulman qui triche n’est pas un vrai musulman du tout.


Référence : Islamic studies, A. B. Philips

 

Sajida M.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Coran & Sounnah

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam