Aslim Taslam

 

- N°65 Mai 2008 -

Sommaire | Archives | Le mag

Santé

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Dire al hamdullilah

 

 

« Et lorsque votre Seigneur proclama : "Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous [...] »
Sourate 14, Ibrahim, verset 7

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : "Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde ; et ceux-là sont les biens guidés. »
Sourate 2, Al-Baqarah (La vache), versets 155-157

(JPEG)

Al hamdullilah signifie « Louange à Dieu », formule de gratitude que nous adressons à Dieu pour tout Ses bienfaits. Il est courant d’entendre cette phrase chez les musulmans, notamment pour signifier qu’ils vont bien et que tout va bien. Un serviteur qui remercie, est un serviteur reconnaissant. Pourtant cette expression même devient l’apanage du musulman dans les moments les plus douloureux. Un hadith rapporte que la meilleure invocation à adresser à Allah est de dire "Al Hamdoulillah". Ainsi, le Coran et la Sunna enseignent les mérites d’une attitude optimiste face aux hostilités et aux épreuves que la vie terrestre nous inflige.

Vous avez tous entendu parler de la "fameuse méthode de la pensée positive et celle de la méthode Coué".

(JPEG)

Au regard du monde occidental ce pharmacien de Nancy avait fait une découverte surprenante. Celle de la suprématie de l’esprit sur le corps. Souvent ridiculisée la méthode élaborée par Coué se fonde sur l’idée que l’imagination, plus que la volonté, détermine nos actes. Il explique que toute idée qui se grave dans notre esprit tend à devenir une réalité dans l’ordre du possible. "Si étant malade, nous nous imaginons que la guérison va se produire, celle-ci se produira si elle est possible. Si elle ne l’est pas, nous obtiendrons le maximum d’améliorations qu’il est possible d’obtenir" aimait-il à répéter au cours de ses conférences.

 

En réalité, le premier enseignement à nous avoir éclairé sur le fait que le cerveau n’est qu’une partie de notre corps comme toutes les autres parties, et qu’il est complètement dépendant de ce dernier est l’enseignement du Prophète saws :

« Sois attentif envers Allah tu Le trouveras devant toi. Rappelle-toi de Lui dans l’aisance, Il se rappellera de toi dans l’adversité. Sache que ce qui t’a manqué ne pouvait t’être destiné et ce qui t’a atteint ne pouvait te manquer. Sache que la victoire accompagne l’endurance, que le soulagement arrive après l’affliction comme la facilité après la difficulté. » (Hadith rapporté par Thirmidi)

« Le plus fort n’est pas celui qui vainc les gens par sa force mais celui qui se contrôle alors qu’il est lui-même en colère. » (Rapporté par Abu Hurayra)

Ainsi,l’islam rappelle qu’il est nécessaire de renverser le règne des pensées négatives pour que triomphe la lumière de l’esprit. La lumière d’un esprit conscient et reconnaissant.

(JPEG)

A travers le monde, depuis plus d’un demi-siècle, des centaines de chercheurs s’intéressent aux effets que l’esprit peut exercer sur le corps et notamment sur la biologie de l’individu. Leurs observations montrent clairement que les émotions jouent un rôle déterminant dans le processus de maladie et de santé : Trente années de recherches ont permis d’explorer les effets de la pratique de techniques de gestion du stress et de relaxation sur la maladie. Des études rigoureuses mettent en évidence une amélioration significative de la qualité de vie de personnes gravement malades (diminution de la douleur, des nausées et vomissements, troubles digestifs, insomnie, anxiété et dépression). C’est à partir de ces constats qu’apparut une nouvelle discipline scientifique : la psycho-neuro-immunologie. L’objet de cette science est de montrer les liens qui unissent des disciplines aussi différentes que la psychologie, la neurologie, l’immunologie et l’endocrinologie ; en d’autres termes les liens unissant l’esprit et le corps. Les recherches les plus récentes permettent d’observer que ces techniques stimulent les défenses naturelles de l’organisme, notamment les cellules NK (Natural Killer) et augmentent ainsi l’espérance de vie.

En effet, "les pensées négatives sont le facteur numéro un de production d’acide dans le corps (et les hauts niveaux d’acidité sont la cause majeure du mal)... parce que votre corps réagit à un mental négatif et un stress émotionnel provoqués par la pensée de la même façon qu’il réagit à une véritable menace d’un dommage physique." (Dr Ted M.Morter, « Votre Santé... Votre Choix »)

La santé ne peut être préservée que dans un environnement serein où l’individu opte pour l’aisance. C’est ainsi que la Sunnah nous encourage à préférer la facilité à difficulté lorsqu’un choix s’offre à nous.

« Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous [...] »
Sourate 2, Al-Baqarah (La vache), verset 185

Ainsi être heureux de ce que l’on a favorise les pensées positives. Al hamdulillah pour ce que nous avons et pour ce que nous affrontons procure calme et santé.

Pour en savoir plus

Lire

http://www.bladi.net/forum/15959-benefices-sante-dire-al-hamdullilah/  


 

Zoubeida E.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Santé

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam