Aslim Taslam

 

N°66 Juin 2008

Sommaire | Archives | Le mag

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
   

Conseils pour apprendre le Saint Coran (1ère partie)

 

Petite soeur, petit frère, ce mois-ci, nous allons voir quelques pistes pour mémoriser le Saint Coran.
Le Coran doit faire partie de ta vie, doit être lu abondamment, écouté à longueur de temps. C’est une miséricorde pour nous et une guérison. Lorsque tu te sens mal, le coeur lourd, il suffit de prendre le Coran et de lire les versets lentement, avec méditation, pour sentir ton coeur se dégager de la pesanteur et te sentir mieux par la suite.
Celui qui apprend les versets du Coran est un bienheureux ; mais parfois, il s’avère que la tâche est difficile, la motivation n’est pas au rendez-vous, on laisse passer le temps sans mémoriser un seul verset... Quel dommage !
C’est pourquoi, pour éviter de se laisser abattre, je t’invite à lire ces conseils, donnés par le sheikh AbdAllah Basfar, imam à la mosquée de Jeddah et secrétaire général de l’organisation internationale pour la mémorisation du Saint Coran et professeur des études islamiques.

 

Pour apprendre le Coran, il faut :

1) La volonté

Si je veux apprendre le Coran, il faut que ce soit une volonté qui vienne entièrement de moi et non quelqu’un qui me pousse à cela, je peux répéter la page milles fois je ne l’apprendrais pas, il faut qu’il y ait une réelle volonté qui vient du coeur.
Bien sur il est tout à fait possible d’encourager une personne pour apprendre le Coran, mais ici je parle du cas où la personne est obligée à apprendre le Coran contre son grès.

(JPEG)

2) L’Intention

Tout d’abord je me demande pourquoi est-ce que je veux apprendre le Coran ?
Si j’apprends pour Allah c’est bon. Mais Si je me rend compte que ma motivation est une chose de la vie d’ici-bas il faut que je sache que je suis dans la mauvaise voie. Je dois renouveler ma niya -intention- et faire en sorte de n’apprendre que pour la satisfaction de Dieu ; car sache que parmi les trois premières personnes qui entreront en enfer, il y a une personne qui a mémorisé le Coran pour qu’on dise d’elle qu’elle connaît le Coran. Donc il faut avoir une intention pure et la renouveler assez souvent car on peut commencer à apprendre le Coran avec une bonne intention, mais plus on avance dans l’apprentissage, plus les gens nous encouragent et nous respectent pour ce qu’on a apprit plus notre Intention peut changer, on apprend beaucoup plus pour ne pas décevoir ou pour satisfaire les gens la prochaine fois qu’ils nous demanderont où en sommes-nous dans la mémorisation du Coran.

D’après ’Omar Ibn Al Khattab, le Prophète saws a dit : « Certes les actions ne sont récompensées que selon les intentions qui les motivent et chacun sera récompensé conformément à son intention. »

Ibn Abbâs -radiya Allahou ’anhou-, disait : « L’Homme apprend en fonction de son intention ».

3) Craindre ALLAH et s’éloigner des péchés

S’éloigner des péchés du coeur et du corps (mains, jambes, langue etc).
Parmi les péchés du coeur il y a le kibr (la fierté), la jalousie, comment Allah peut accorder à un serviteur Sa parole alors qu’Il voit son coeur préoccupé par de telles choses ? Parmi les choses qui aident à tenir Sa langue il y a le jeûne surérogatoire. Le temps passe très vite et il ne faut pas perdre Sa jeunesse dans les verbiages futiles, les discutions inutiles ou devant la télé ou Internet. Comparons le temps que nous accordons à nos amis pour discuter de tout et n’importe quoi et celui que nous accordons à La Parole d’Allah .

L’Imam Chafi’i -rahimahullah- disait : « Je me suis plaint à Waki’ de ma mauvaise mémoire, il m’a conseillé de délaisser les péchés et il m’a dit "Sache que la science est une lumière. Et que La Lumière d’ALLAH n’est pas donnée à un pécheur." »

4) Vider son coeur de toute Chose futile et l’occuper par l’apprentissage du Coran

La personne qui veut mémoriser le Coran doit en faire sa principale préoccupation, elle doit faire des invocations, son esprit doit être constamment avec le Coran, nuit et jour.
Lorsque Allah voit Son serviteur dans cet état, Il lui accordera certainement l’apprentissage du Coran, Il est Le plus Généreux des Généreux. Mais lorsqu’on n’est qu’à demi-préoccupé par le Coran, le résultat serait : si on l’apprend, tant mieux ; si on le néglige, tant pis. Mais celui qui montre de la négligence envers le Livre d’Allah, Allah montrera de la négligence envers lui. Qu’Allah nous préserve de cela.

5) Connaître, aimer et respecter le Coran

Celui qui connaît quelque chose, l’aime mais celui qui ignore quelque chose la prend comme ennemi, c’est pour cela que nous devons connaître les bienfaits du Coran et sa valeur.
On doit aimer le Coran et les gens du Coran, ceux qui ont passé leur vie au service de ce Livre.
Respecter le Coran, ce n’est pas un livre comme les autres, c’est La Parole d’Allah.

(JPEG)

On ne doit pas poser le Coran n’importe où mais dans un endroit pur et ne pas déposer des choses dessus.
Lorsqu’Allah voit Son Serviteur prendre soin de Sa parole et la respecter, Il le juge digne de porter Son livre dans sa poitrine Incha ALLAH.

 

Lire la suite : 2ème partie


 

 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles de la rubrique Enfants

 


Sommaire | Archives | Le mag

TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam