Aslim Taslam

 

- N°67 Août 2008 -

Sommaire | Archives | Le mag

Economie

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Assurance islamique : le Takaful en 3 minutes

 

Le Takaful est un concept islamique d’assurance, basé sur les mou’amalat islamiques (transactions bancaires), respectant les normes et règles de la loi islamique. Ce concept a été pratiqué sous différentes formes depuis plus de 1400 ans. Il provient du mot arabe Kafala, qui signifie "se garantir l’un l’autre" ou "garantie conjointe". En principe, le système de Takaful est basé sur la coopération mutuelle, la responsabilité, l’assurance, la protection et l’assistance entre des groupes ou des participants. C’est une forme d’assurance mutuelle.

 

Références islamiques du Takaful

Ces fondamentaux sont basés sur les dires du Prophète Mohammed saws. Les savants de l’Islam ont décidé, à partir des hadiths et versets suivants, qu’il devait y avoir un effort concerté pour appliquer le concept de Takaful comme meilleur moyen de résoudre ces besoins. En voici quelques exemples :

Principe de coopération : s’aider l’un l’autre dans al-Birr et al-Taqwa (vertue, piété, droiture) : mais ne pas s’aider l’un l’autre dans le péché et la transgression (Sourate Al Maidah, verset 2)

Allah aidera toujours Son serviteur tant qu’il aidera les autres (Rapporté par l’Imam Ahmed ibn Hanbal et Imam Abou Daoud)

Principe de Responsabilité : il en est des relations et sentiments des gens de foi entre eux, comme avec le corps : quand un de ses membres est touché par la douleur, c’est tout le corps qui est affecté. (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Deux vrais croyants (Mou’min) sont comme une construction dont chaque partie renforce l’autre. (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Principe de Protection Mutuelle : Par mon âme, qui est sous la puissance d’Allah, nul n’entrera au Paradis s’il ne porte pas assistance à son voisin en détresse. (Rapporté par l’Imam Ahmad ibn Hanbal)

Principes du Takaful

Les principes du Takaful sont les suivants :

Les souscripteurs d’un contrat d’assurance coopèrent entre eux pour leur bien commun. Chaque souscripteur paie sa prime pour aider ceux qui sont dans le besoin. Les pertes sont partagées et les dettes réparties suivant le système de "POOLING".

Le caractère incertain est éliminé par la souscription et la compensation. Cela n’entraine aucun avantage à l’un qui coûterait quoique ce soit aux autres.

En théorie, le Takaful est perçu comme une assurance coopérative, où ses membres versent une certaine somme dans un pot commun. Le but de ce système n’est pas le bénéfice mais la garantie du principe de "se porter assistance l’un l’autre". L’assurance commerciale est strictement illicite pour le musulman comme en ont convenu la majorité des savants contemporains car elle contient les éléments suivants :
-  i) Al-Gharar (Incertitude)
-  ii) Al-Maisir (Loterie)
-  iii) Riba (Intérêt)

Il existe trois modèles et plusieurs variations de la mise en pratique du Takaful :

-  Modèle de Mudhabarah
-  Modèle de Wakalah
-  Combinaison des deux

(fin de la première partie)


Références : d’après wikipedia.org

 

Abd-ul-Jalîl B.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Economie

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam