Aslim Taslam

 

N°76 Mai 2009

Sommaire | Archives | Le mag

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
   

L’histoire des trois ministres

 

 

Un roi convoqua ses trois ministres et demanda à chacun d’entre eux de se munir d’un sac et de le remplir de fruits situés dans le jardin du château ; il leur demanda de ne demander d’aide à personne et de ne pas déléguer cette mission.

Les ministres s’étonnèrent de ce travail à effectuer mais s’exécutèrent.

(JPEG)

 

 

Le premier ministre tenait à satisfaire le roi et remplit son sac des meilleurs fruits qu’il put trouver.

 

Le deuxième ministre était convaincu que le roi ne prêterait pas attention à ces fruits récoltés et n’en avait pas besoin ; il se contenta de remplir nonchalamment son sac en y mélangeant des fruits mûrs et des fruits non mûrs.

(JPEG)

 

Enfin, le troisième ministre pensait que le roi n’allait même pas vérifier le contenu du sac et se contenta de le remplir de brindilles et de feuilles d’arbres.

 

Le lendemain, le roi convoqua ses trois ministres accompagnés de leurs sacs.
Une fois réunis, il ordonna à ses soldats de les emprisonner, chacun séparemment avec leur sac, pour une durée de trois mois, dans un endroit inaccessible et en interdisant qu’on leur apporte de l’eau et de la nourriture.

(JPEG)

Le premier ministre mangea les fruits qu’il avait récoltés jusqu’à ce qu’il finit sa peine.

Le deuxième ministre vécut les trois mois dans la gêne et le manque, ne se nourrissant que des quelques fruits mangeables qu’il avait récoltés.

Quant au troisième ministre, il mourut de faim avant le premier mois de sa peine.

 


 

Petite soeur, petit frère, cette petite histoire doit nous faire réfléchir sur notre manière d’agir dans la vie de tous les jours ; nous sommes dans le jardin de la vie !

Nous avons la liberté de récolter des bonnes œuvres ou des mauvaises mais demain, quand Le Roi des rois ordonnera qu’on nous emprisonne seul dans cette prison sombre et étroite qu’est la tombe, serons-nous gagnants ou perdants ?

Seules les bonnes œuvres réalisées ici-bas vont nous être utiles, c’est pourquoi il est très important de se le rappeler et surtout de bien agir !


 

 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles de la rubrique Enfants

 


Sommaire | Archives | Le mag

TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam