Aslim Taslam

 

N°83 Février 2010

Sommaire | Archives | Le mag

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
   

Histoire

Le panier de charbon

 

Pourquoi lisons-nous le Coran, même si nous ne comprenons pas la langue arabe ?
Petite soeur, petit frère, lis cette belle histoire !

 

Un vieux Musulman habitait une ferme avec son petit-fils. Tous les matins, le petit-fils voyait son grand-père lire le Coran.
Il l’aimait tellement qu’il voulait lui ressembler et ne cessait de l’imiter.

Un jour il lui demanda : « Djeddi ! J’essaie de lire le Coran comme toi mais je ne le comprends pas. A quoi bon me servira-t-il de le lire ? »

Le grand-père, occupé à mettre du charbon dans le poèle, s’arrêta et lui dit :

-  « Prends ce panier de charbon et amène-moi un panier d’eau de la rivière ! »

(JPEG)

Le garçon obéit, mais toute l’eau s’écoula avant qu’il ne soit arrivé à la maison. Le grand-père rit et lui dit :

-  « Tu devrais aller un peu plus vite la prochaine fois. »
Et il le renvoya à la rivière avec le panier pour réessayer.

Cette fois, le garçon alla très vite, mais, une fois encore, le panier se vida avant qu’il n’atteigne la maison.

Hors d’haleine, il dit à son grand-père qu’il était impossible de transporter de l’eau dans un panier tressé et alla chercher un seau.

(JPEG)

Le vieil homme refusa :
-  « Je ne veux pas d’un seau d’eau mais je veux un panier d’eau. Tu ne vas pas assez vite ! » et il sortit pour regarder le garçon essayer encore une fois.

Le garçon savait que la tâche était impossible, mais il voulait montrer à son grand-père que, même s’il courait aussi vite qu’il le pouvait, l’eau s’échappera quand-même du panier.

Il plongea de nouveau le panier dans la rivière, coura très vite, et, lorsqu’il atteignit la maison... le panier était encore vide !!!!
Essoufflé, il dit : « Tu vois Djeddi, c’est inutile ! »

Le vieil homme lui répondit : « Regarde le panier, mon garçon : au départ, il était très sale à cause du charbon qu’il transportait ; au fur et à mesure de ses passages dans l’eau, il est devenu très propre, à l’intérieur comme à l’extérieur.

C’est ce qui se passe lorsque nous lisons le Coran.

(JPEG)

Nous nettoyons notre coeur en le lisant ; et même si nous ne parvenons pas à tout comprendre, lorsque nous y prêtons attention et respect, nous changeons notre intérieur et notre extérieur. »


 

 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles de la rubrique Enfants

 


Sommaire | Archives | Le mag

TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam