Aslim Taslam

  N°69 Octobre 2008

 

Un livre, un jour !

L’imprimerie

 

Après le support, voici la suite de notre série sur l’histoire de l’écrit avec l’imprimerie.

 

L’invention de l’imprimerie représente un grand progrès, on la doit à Gutenberg.

Le système est composé de :
-  caractères mobiles, un pour chaque lettre,
-  un cadre dans lequel on compose le texte lettre par lettre,
-  une presse à main.

Pour imprimer, on encre le texte, on pose la feuille dessus et on presse. Le texte est alors imprimé sur la feuille, on peut faire autant de copies que l’on veut.

(JPEG)

Cette technique a révolutionné la copie des livres puisqu’elle n’est plus manuelle et est surtout beaucoup plus rapide une fois le texte composé. Le premier livre imprimé par Gutenberg fut la Bible en 1456.

(JPEG)

Cette technique d’imprimerie s’appelle la typographie. Aujourd’hui, on utilise une technique beaucoup plus élaborée, mais néanmoins basée sur l’encrage : c’est l’offset.

 

La reliure

Avant l’étape de la reliure proprement dite, il y a l’imposition. Il s’agit de répartir les pages du livre sur une grande feuille appelée FORME afin qu’au final en pliant la feuille on obtienne des cahiers dans lesquels les pages sont dans le bon ordre.

(JPEG)

Ensuite on imprime puis on effectue la reliure proprement dite.

1- Coupe et pliage : on découpe la forme de façon à obtenir des cahiers où les pages sont dans l’ordre.

(JPEG)

2- Brochage : Les cahiers sont mis les uns dans les autres, on dit qu’ils sont encartés, ou bien mis les uns sur les autres, ils sont assemblés. Le dos est soit cousu soit collé, on obtient ainsi le broché. Le broché reçoit alors une couverture qui est toujours collée.

(JPEG)

 

La suite : La distribution et le papier recyclé


 

Marie-Louise R.

 

http://www.aslim-taslam.net/article.php3?id_article=899


TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam